jeudi 28 février 2013

Grand sud ouest: 2 premières démarches "Bimby" contractualisées


Associée aux Bureaux d'études "Opléïades" (David MIET, Rouen) et "ID de Ville" (Bordeaux), la Compagnie des Urbanistes est initiatrice des premières démarche "Bimby" du grand sud ouest, engagées dans le cadre des révisions des Plans Locaux d'Urbanisme de Cadaujac et de Vayres, près de Bordeaux, animées par ID de Ville (Sébastien BOIME, urbaniste OPQU).

Cliquez ici pour les dernières nouvelles des projets
Considérée comme "la filière courte du renouvellement urbain", la logique de Bimby (build in my backyard) repose sur la mise en convergence des intérêts privés et des intérêts collectif pour retrouver un potentiel de construction dans les zones déjà bâties.

L'hypothèse centrale du projet BIMBY est la suivante : c'est la capacité des acteurs de l'urbain (habitants, techniciens, élus) à mobiliser le foncier des tissus pavillonnaires existants qui permettra de financer le renouvellement et la densification progressive de ces quartiers.


démarche Bimby à Cernay-la-Ville ©caraire

On observe en effet que dans de nombreux cas, l'intérêt des individus (notamment à diviser un terrain pour mieux valoriser son bien sur le marché immobilier) peut aller dans le sens des intérêts de la collectivité (à proposer une offre diversifiée de logements individuels sur son territoire sans engendrer d'étalement urbain) :
  • Si l'on sait encourager, maîtriser et canaliser ces initiatives individuelles par la définition de règles d'urbanisme adéquates et la mise à disposition d'un conseil au particulier en matière d'architecture et d'urbanisme dense.
  • Si l'on cible les moments où les intérêts individuels et collectifs se rejoignent, notamment au moment des ventes des maisons individuelles ou à l'occasion des évènements et des projets de vie des habitants.
Cadaujac